Belgique

"Bruxelles est une capitale économique pour la Wallonie et la Wallonie doit lui réserver une place importante dans sa stratégie de développement." C'est la conclusion principale d'une étude du Think Tank de Free (Forum pour la recherche et l'encouragement de l'esprit d'entreprendre), une organisation apolitique créée grâce au soutien de personnalités du monde entrepreneurial belge francophone.

Le rapport sur les interdépendances économiques et sociales entre la Wallonie et Bruxelles a été lancé il y a un an par Free. Il a été réalisé par des professeurs de l'Université libre de Bruxelles (ULB), de l'Université catholique de Louvain (UCL) et de l'Université de Liège (ULg), réunis sous la présidence de Baudouin Dubuisson.

En se basant sur des données objectives, le rapport montre le caractère primordial des échanges entre Bruxelles et la Wallonie. Près de 10% des Wallons ont un emploi en région bruxelloise et plus d'un tiers de l'emploi wallon est en lien avec Bruxelles. Ainsi, plus de 226.000 employés wallons dépendent d'un employeur dont le siège social est à Bruxelles.

35% des étudiants du Brabant wallon étudient ailleurs qu'à l'UCL, essentiellement à Bruxelles. Il existe déjà des complémentarités entre la Wallonie et Bruxelles en matière de recherche et une interdépendance pour les publications scientifiques et les brevets.

Ces échanges augmentent les gains de chacune des Régions. Free en appelle donc à l'élaboration d'une vision d'ensemble, du côté francophone, pour développer la Wallonie et Bruxelles.