Belgique La ministre de la Culture Fadila Laanan a alerté l'équipe du formateur fédéral Elio Di Rupo et prendra contact avec le futur ministre de l'Emploi pour attirer son attention sur le cas de certains artistes, dont la protection sociale est remise en cause par les services de l'Onem.

Une circulaire de l'Office diffusée en octobre se révèle particulièrement restrictive et restreint considérablement le champ d'accès aux indemnités de chômage; les artistes plasticiens, scénaristes et certains techniciens du spectacle semblent particulièrement visés, a confirmé mardi la ministre, répondant à des questions de Daniel Senesael (PS) et Isabelle Meerhaeghe (Ecolo).

Selon la ministre, il ne s'agit pas d'une volonté du gouvernement en formation de "supprimer" le statut de l'artiste vieux de 10 ans mais d'une initiative administrative, qui aurait conclu à des abus, des chiffres ayant circulé, selon lesquels le nombre de bénéficiaires du statut d'artiste aurait soudain doublé.

Mme Laanan a dit avoir du mal à comprendre qu'une administration belge stigmatise nos artistes en les soupçonnant en fait d'être des profiteurs. Ce ne sont pas des gens riches et leurs lendemains souvent incertains, a-t-elle dit.

Son cabinet est en train d'analyser la situation et elle envisage aussi un contact officieux avec l'Onem.

Elle espère que le futur gouvernement fédéral se repenchera sur la notion d'artiste, un dossier discuté depuis plus de 40 ans. Il faudra évaluer cela à la lumière des transferts de compétences aux Régions, a-t-elle ajouté.