Lancement de la campagne sur la carte d'identité électronique

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Une campagne d'information, "Ton eID, ça simplifie", destinée à familiariser le public avec les applications de la carte d'identité électronique, a été lancée mercredi par le ministre de l'Intérieur et celui pour l'Entreprise et la Simplification. D'ici l'automne 2009, tous les Belges posséderont en effet une eID. Or, il s'avère que la carte d'identité électronique est à peine utilisée, ses nombreuses possibilités restant méconnues.

L'eID permet notamment de remplir la déclaration d'impôts en ligne, de demander une surveillance policière lors d'un départ en vacances ou encore d'apposer une signature légale au bas de documents électroniques. A terme, la carte d'identité électronique remplacera également la carte SIS et pourra être utilisée pour effectuer ses achats en toute sécurité sur internet ou pour emprunter des livres à la bibliothèque, ont commenté le ministre de l'Intérieur, Guido De Padt (Open Vld), et celui pour l'Entreprise et la Simplification, Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

D'ici quelques semaines, le site internet www.my.belgium.be sera lancé et regroupera différentes applications électroniques du gouvernement, telles que tax-on-web ou police-on-web, a annoncé le ministre Van Quickenborne.

Des négociations sont par ailleurs en cours avec la SNCB pour permettre aux accompagnateurs de trains, via un lecteur de cartes, de transmettre à une base de données centrale les coordonnées du voyageur qui aurait oublié son titre de transport.

La carte d'identité électronique est actuellement peu utilisée. Une enquête réalisée en 2008 par Agoria, la fédération de l'industrie technologique, auprès de 200 entreprises, révèle que seules 13 pc d'entre elles font usage de l'eID à des fins professionnelles. Le pourcentage de son utilisation dans un but privé est encore plus bas, estime Christian Vanhuffel, directeur des Technologies de l'information et de la communication (TIC) dans un communiqué d'Agoria. La fédération constate par ailleurs que les Belges ont des craintes sur l'utilisation de l'eID en matière de protection de la vie privée. Agoria parle de la nécessité de sensibiliser les citoyens et se réjouit à cet effet du lancement de cette campagne.

Plusieurs initiatives doivent promouvoir ces possibilités d'utilisation. Le bus eID, qui présentera plusieurs applications concrètes de l'eID dans quelque septante villes et communes jusqu'en septembre, et "Welcome to e-Belgium", une visite guidée interactive dans le complexe de Living Tomorrow à Vilvorde.

Publicité clickBoxBanner