Belgique

La question migratoire, sensible, délicate, est sur toutes les lèvres, dans toutes les cartes blanches, au cœur de chaque analyse politique. “Ca touche des familles entières, des femmes, des hommes, des enfants qui fuient la guerre. Peut-on leur en vouloir de venir chercher refuge en Belgique  ? De chercher une vie meilleure  ? Quand on lit les commentaires sur les réseaux sociaux, on voit des torrents de haine. Comme si on ne parlait pas d’humains  ! Ca nous révolte. Comme étudiants libéraux, on veut replacer l’humain au centre du débat migratoire. Arrêtons les clichés, dépassons-les  !”, lance Laura Hidalgo, présidente de la Fédération des étudiants libéraux (FEL).