Belgique

Le second procès de l'ancien député fédéral Laurent Louis aura lieu le vendredi 12 avril prochain devant la quatrième chambre correctionnelle de la cour d'appel du Hainaut. 

Le Nivellois avait été acquitté en juin, par la 10e chambre du tribunal correctionnel de Mons, pour les faits de rébellion survenus le 8 mars 2014 à Mons, alors qu'il récoltait des signatures en vue de constituer une liste électorale. La zone de police de Mons-Quévy a fait appel, suivie par le ministère public. Mais vendredi, lors de l'audience d'introduction, l'avocat général a annoncé qu'il demanderait la confirmation du jugement, estimant que l'ancien député et ses colistiers n'avaient commis aucun trouble à l'ordre public.

Laurent Louis contestait tout acte de rébellion, qualifiant l'altercation avec les policiers de "quiproquos" et expliquait qu'il avait agi en résistant "de manière non-violente et pacifique" à son interpellation "illégale".

La 10e chambre du tribunal correctionnel de Mons avait estimé les faits non-établis dans le chef de Laurent Louis et de son colistier, lequel sera également jugé en appel.

Seul le prévenu ayant diffusé largement le montage de la vidéo relatant l'altercation a bénéficié d'une suspension du prononcé de la condamnation. Il sera aussi jugé en appel.