Laurent (re)vu par Mario Danneels

Christian Laporte Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Belgique

Comme "La Libre" l’a appris de bonne source et peut l’annoncer en primeur, c’est dans un peu plus d’un mois, le mercredi 12 septembre que sortira simultanément en français (chez Alain Jourdan) et en néerlandais (chez Van Halewyck) le nouvel ouvrage de Mario Danneels consacré au prince Laurent.

Une brique de quelque 520 pages qui devrait permettre de mieux jauger la personnalité du remuant électron libre de la famille royale. Ce sera, en effet, une biographie mais en même temps un essai sur le fils cadet d’Albert II, qui n’aura que peu à voir avec une série d’écrits antérieurs à son sujet d’historiens auto-proclamés qui se caractérisaient par une forte recherche de sensationnel et surtout par le recyclage de toute une série de vieux faits ou, pire, de rumeurs, bref : surtout des ouvrages qui cherchaient à nuire à l’image du Prince et partant de la monarchie belge en général.

Tout au contraire, Mario Danneels s’est efforcé d’enquêter à charge et à décharge depuis plus d’un an et il a rencontré une quinzaine de personnalités qui d’une manière ou d’une autre ont eu l’occasion d’approcher vraiment Laurent de Belgique.

On n’a, évidemment, pas oublié le premier livre de Mario Danneels que celui-ci encore tout jeune avait consacré, en 1999, à la reine Paola. L’arbre avait caché la forêt puisqu’on n’avait retenu de son travail que la révélation de l’existence de Delphine Boël. Pourtant, Danneels avait déjà investigué tous azimuts pour proposer une biographie de la reine Paola qui tienne la route même.

Treize ans après, l’écrivain-journaliste, qui vit aujourd’hui en Irlande, a mûri et c’est avec le plus grand sérieux qu’il s’est attelé à la mission que lui avait confiée - au lendemain de la révélation par "La Libre" d’un voyage au Congo du Prince - son éditeur, le Louvaniste André Van Halewyck, celui-là même qui a récemment publié les mémoires de Jean-Luc Dehaene.

Tout naturellement, Mario Danneels a contacté également le Prince afin de lui permettre de donner aussi sa vision des faits et des choses de la vie mais son conseiller du Palais Georges Vanlerberghe avait fait savoir que celui-ci voulait lire le manuscrit.

Ce qui est totalement inusité puisque l’entourage du Roi ne fait jamais cette démarche au nom de la liberté d’expression des auteurs.

Selon nos informations, Laurent de Belgique y apparaîtra tel qu’en lui-même mais loin des présentations souvent ridicules qui ont été faites de lui par d’anciens conseillers dûment ou non patentés par la place des Palais. Mario Danneels a en fait voulu savoir comment le Prince est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui. De manière sérieuse, l’auteur s’est penché sur sa vie et aussi sur les occasions manquées qui lui auraient permis d’occuper une tout autre place dans l’environnement belgo-belge. Il va de soi que les traumatismes de la jeunesse y seront aussi évoqués, ces derniers expliquant sans les justifier certaines frasques princières. Et l’étude analysera aussi le rôle bénéfique de la princesse Claire qui supporte son époux au propre comme au figuré contre vents et marées.

Une autre particularité du "Laurent" de Danneels sera son approche résolument fédérale. L’auteur a en effet tiré toutes les conclusions de ses livres antérieurs et a veillé vraiment à mener son enquête le plus largement possible, donc aussi en prenant le pouls de la société belge francophone. Une manière aussi pour lui de montrer qu’il ne roule pour personne. Et surtout qu’il n’est pas un instrument au service d’un certain monde politique séparatiste et républicain qui veut par tous les moyens précipiter la fin de la monarchie comme cela avait été dit, un peu trop rapidement, nous semble-t-il lors de la sortie de la biographie de la reine Paola. Pire, à l’époque, il avait été présenté comme servant les intérêts des nationalistes flamands.

Publicité clickBoxBanner