Belgique

Nonobstant les conséquences juridiques, industrielles et sociales importantes consécutives aux textes votés en première lecture il y a trois semaines par le gouvernement wallon relatifs aux dispositions futures d'organisation des GRD (Gestionnaires de Réseaux de Distribution) et des filiales d'Intercommunales, le CA de Nethys a décidé mardi de "s'inscrire positivement" dans cette démarche en vue d'une mise en œuvre dans les délais requis. Cet avant-projet de décret du ministre wallon de l'Énergie Jean-Luc Crucke empêchera dans le futur à un GRD de se constituer en personne morale de droit privé, ce qui lui permettait d'échapper à la tutelle régionale. Les pouvoirs locaux détiendront en outre directement les parts représentatives du capital du GRD. C'est ainsi que Resa (Nethys), par exemple, devra être détenue par Publifin (ou une entité publique), de sorte que le pouvoir de décision reste bien aux mains des acteurs locaux.

Il prévoit aussi d'interdire la présence des producteurs, fournisseurs ou intermédiaires dans le capital des GRD, pour résoudre les problèmes d'indépendance et de neutralité par rapport aux autres acteurs du marché. L'inverse sera également valable.

Le CA de Nethys estime dès lors que les capacités d'investissements, de diversification et de consolidation de développement du groupe seront réduites lors de l'adoption définitive de ces textes qui participent à la déstabilisation de Nethys via la future autonomisation de Resa.

Le groupe a dès lors demandé à l'entreprise de conseil Mc Kinsey d'intégrer ces nouveaux paramètres dans la réflexion relative à l'analyse des différents scénarios possibles d'évolution du groupe et à l'adaptation de ces règles de gouvernance.

Cette réflexion inclura les demandes d'analyse formulées par le conseil d'administration de Finanpart concernant le management et les rémunérations et sera complétée par des analyses juridiques approfondies en fonction des modèles qui seront choisis.

Le conseil d'administration disposera ainsi, à brève échéance, des outils nécessaires aux prises de décisions qui s'imposeront en fonction des réalités nouvelles, conclut Nethys.