Belgique La Flandre se passionne pour l’histoire de ce lieu de rééducation et d’internement.

Jusqu’au 14 octobre, le musée de la Ville de Lokeren accueille une exposition sur le camp de correction-prison créé dans cette ville de Flandre-Orientale à la libération de la Belgique, voici 74 ans, pour interner les collaborateurs. Conçu à l’initiative des Nazis et concrétisé par l’administration communale, ralliée à leur cause, pour enfermer les prisonniers de guerre alliés, lorsque le Reich pensait pouvoir gagner la guerre, l’endroit, même s’il n’y en a plus de traces visibles, est devenu éminemment symbolique. Du côté de ceux qui s’étaient fourvoyés dans la collaboration, mais aussi dans la mémoire du Mouvement flamand.

(...)