Belgique

Le dirigeant présumé d'un réseau albanais de trafiquants d'êtres humains a été arrêté mercredi matin au Royaume-Uni, indique le parquet de Flandre-Occidentale. 

Dix autres suspects avaient déjà été interpellés auparavant en rapport avec cette affaire. La section traite des êtres humains de la police judiciaire fédérale (PJF) de Flandre-Occidentale a collaboré avec la National Crime Agency (NCA) afin de démanteler cet important réseau. Dans la nuit du 18 au 19 février, la PJF a mené une mission d'observation sur le parking situé à Jabbeke, le long de l'autoroute E40. Elle a constaté comment plusieurs personnes étaient amenées via deux véhicules sur l'aire de stationnement. La police a alors décidé de les suivre jusque Pevyze, entre Dixmude et Furnes. Là, deux hommes et une femme, tous ressortissants albanais, ont été arrêtés en flagrant délit pour trafic d'êtres humains.

Le chauffeur de camion, de nationalité roumaine, a également été arrêté pour sa participation aux activités de l'organisation. Celle-ci était dirigée depuis le Royaume-Uni, mais l'hôtel Formule 1 de Gand servait de base arrière pour les membres de la bande et les réfugiés victimes du trafic. Au total, 10 suspects avaient été privés de liberté, mais deux d'entre eux ont entre-temps été relâchés.

La NCA a finalement arrêté un des principaux suspects mercredi matin. Il s'agit d'un ressortissant albanais de 31 ans. Alket D. a été arrêté dans son logement de Penge, dans le sud-est de Londres. Le parquet n'a donné aucun détail quant à son rôle précis au sein de l'organisation.