Belgique

Actuellement, deux modèles de chèques-services existent (le titre-bricolage serait donc le troisième dans la panoplie s'il venait à voir le jour).

1 Le chèque ALE. C'est le plus ancien. Il peut être utilisé par les particuliers pour la réalisation de petits travaux domestiques: tonte de la pelouse, petites réparations (déjà!), aide à domicile, garde de personnes malades. Les CPAS, les administrations ou les écoles peuvent aussi, de façon ponctuelle, en faire usage pour le nettoyage de rues, l'accueil extra-scolaire, l'embellissement des parcs, etc.

Les chèques ALE sont délivrés par la firme Sodexho, après que l'Agence locale pour l'emploi (ALE) de la commune ait donné son autorisation. Ils s'échangent par paquet de 10, à un prix compris entre 4,45€ et 7,45€ selon les communes (un chèque représentant une heure de travail). L'utilisateur peut déduire partiellement l'ensemble des dépenses.

Les travailleurs sont des chômeurs depuis plus de 2 ans (de plus de 6 mois s'ils ont plus de 45 ans) ou des minimexés. Ils touchent, quelle que soit la valeur faciale du chèque, 4,10€ par heure travaillée. Ils ne peuvent cependant pas cumuler plus de 45 heures par mois. Ils peuvent donc gagner jusqu'à 184,5€/mois en plus de leur allocation sociale, qui est maintenue.

2 Le titre-service. C'est une variante plus élaborée, mais aussi plus restrictive du chèque ALE. Ayant bénéficié d'un véritable coup de fouet en 2004, ils connaissent un véritable essor: 220000 utilisateurs (en majorité flamands), 18000 travailleurs concernés, 1000 entreprises et 11 millions d'heures prestées depuis le 1erjanvier 2004.

La formule est plus élaborée parce qu'elle procure aux travailleurs un contrat de travail (alors que le chèque ALE les maintient dans leur statut de chômeur) et une rémunération conforme au barème en vigueur dans le secteur d'activité. Mais elle est aussi plus restrictive. Pourquoi? D'abord, parce que le titre-service ne concerne que les tâches domestiques (nettoyage, préparation de repas, petits travaux de couture, etc.). Ensuite, parce que le système est réservé aux particuliers -les associations et les ASBL n'y ont pas accès.

Les titres-services s'échangent à peu près de la même façon que les chèques ALE. L'utilisateur s'adresse à une entreprise agréée -l'employeur du travailleur- et s'arrange avec elle pour les modalités du travail à effectuer (horaire, charge de travail, etc.). Il commande ensuite à la société Accor le nombre de titres-services dont il a besoin. Il en coûtera 6,7€/pièce (pour une heure de travail). Il peut aussi déduire fiscalement une partie de ses frais.

Pour plus de renseignements sur le chèque ALE:

Webhttp://www.sodexho.be

Pour plus de renseignements sur le titre-service:

Webhttp://www.titreservice.be

© La Libre Belgique 2005