Belgique

Fin avril, De Warande fêtera ses 30 ans d’existence. Le club d’affaires, qui voulait être une vitrine de la Flandre qui croît en développant son autonomie, avait été soutenu par le VEV et l’exécutif nordiste de l’époque. Il avait été inauguré au printemps de 1988 par le ministre-Président de l’époque, Gaston Geens (CVP). Si dans un premier temps, il y eut un large consensus autour de cette "fenêtre bruxelloise sur la Flandre", la publication d’un Manifeste séparatiste signé par des entrepreneurs et des représentants du monde académique plaidant pour son indépendance en 2005 en a détourné progressivement certains. Eric Van Rompuy (CD&V) estime ainsi qu’aujourd’hui l’endroit s’identifie de plus en plus à la N-VA.

Au point de mettre en exergue certaines de ses recrues ?

Le 3 mai en tout cas, il y aura un "Dameslunch" autour de Darya Safai, cette dentiste d’origine iranienne totalement dévoilée qui participera sous ses couleurs aux élections régionales en Brabant flamand en mai 2019… Cela dit, De Warande reste le point de chute privilégié du VOKA, le réseau des entreprises flamandes issu du Vlaams Economisch Verbond et des chambres de commerces régionales flamandes.

=> Un prêt sans intérêts du gouvernement flamand au cercle De Warande dérange