Belgique Pol G. avait permis à des espions russes de se créer une nouvelle identité et vivre incognito en Belgique. Il a été condamné à un an avec sursis.

Il était en aveux : Pol G., aujourd’hui âgé de 87 ans et installé dans le Sud de la France, avait déclaré lors de sa première audition à la police fédérale "avoir commis les faits pour l’aventure, l’adrénaline". Il avait toujours dit que ce n’était pas le goût du lucre qui l’avait guidé.