Le FDF demande que Belkacem soit mis à la disposition de la justice marocaine

Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique "C'est presque une escroquerie intellectuelle" lance-t-il en s'adressant au MR. Pourquoi ? "Parce que cela fait 30 ans qu'on repose les mêmes constats en disant l'intégration est un échec". Il poursuit : "Si déjà on activait cet état de droit (NDLR : notre état de droit), on ne ferait pas d'amalgame".

Didier Gosuin se veut explicite en parlant de Fouad Belkacem, le porte-parole de Sharia4Belgium. "Ce Belkacem, il est connu de la justice, il a été condamné pour vol, il est poursuivi par le Maroc pour trafic de drogue et il est menacé de 10 ans de prison, cela fait des années qu'on le suit !". Sans détour : "L'état de droit, il s'exerce ! Et donc ce Belkacem, il y a bien longtemps soit qu'il devrait être en prison soit qu'il devrait être au Maroc pour répondre des ses crimes comme trafiquant de drogue !".

Dans les faits, Le Vif nous apprenait, voici un an, que Fouad Belkacem est sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par le Maroc. Il y a été condamné à dix ans de prison pour trafic de stupéfiants. En Belgique, le porte-parole du groupe a été condamné le 4 mai dernier à deux ans de prison pour incitation à la haine et à la violence à l'égard des non-musulmans. Belkacem a interjeté appel.

Par ailleurs, en février 2012, l'agence de presse Belga faisait déjà le point sur la question d'extradition vers le Maroc dans le cadre du dossier de Fouad Belkacem. En effet, le procureur général d'Anvers avait demandé que M. Belkacem soit déchu de sa nationalité belge. Et, si cette procédure de déchéance de nationalité devait aboutir, l'homme pourrait alors être extradé vers le Maroc. Mais la Justice reconnaissait, à cette date, qu'aucun détenu n'a jusqu'à présent été extradé vers le Maroc. La procédure accuse du retard à cause des élections organisées au Maroc fin 2011.

Didier Gosuin demande donc que Fouad Belkacem soit mis à la disposition de la justice marocaine. "Le Maroc le réclame parce qu'il est condamné pour trafic de drogue et qu'il devrait purger 10 ans de prison. Alors, qu'il aille purger sa peine de prison ! C'est incontestablement un malfaiteur, un voyou de première espèce. Qu'on exerce l'état de droit ! On prétend avoir de bonnes relations avec le Maroc, le MR se déplace au Maroc, la première correction c'est en tout cas respecter l'Etat marocain et de mettre à la disposition d'un état marocain d'un trafiquant de drogue, non ? ça me paraît quand même logique !", déclare encore, avec un certain punch, le chef de groupe FDF au Parlement bruxellois. La Dernière Heure nous apprend également ce jour que l'homme est connu pour avoir déjà appelé au lynchage des homosexuels et à la destruction de l'Atomnium. "Qu'est-ce-qu'il faut de plus ? Ce sont des appels à la haine, à la violence, à la destruction, à l'attentat ! Qu'est-ce-qu'on attend dans ce pays ? J'attends que Monsieur Reynders mette le point sur la table du gouvernement plutôt que de faire des déclarations qui créent l'amalgame, la confusion mais surtout l'électoralisme !".

Pour conclure, Didier Gosuin prend en exemple la difficile expulsion des personnes en situation illégale sur le territoire belge et le tribunal des flagrants délits. Ce dernier, selon lui, se réunit une fois par mois à Bruxelles alors qu'il se réunit hebdomadairement à Charleroi et à Anvers. "Parce que l'Etat ne donne pas les moyens pour faire fonctionner les tribunaux… alors évidemment qu'on est dans l'impunité !".

Publicité clickBoxBanner