Belgique Le FDF soumettra au MR d'abord et aux autres partis francophones ensuite une série d'initiatives qu'il souhaite prendre tant sur le plan national qu'international pour faire respecter les droits des francophones, a indiqué jeudi le président, Olivier Maingain, à l'issue de la réunion du bureau de son parti.

M. Maingain n'a pas souhaité les dévoiler, à l'exception d'une d'entre elles: les communes bruxelloises soutiendront leurs soeurs de la périphérie sur le plan culturel, sportif ou social. Ce soutien se traduira notamment par la distribution d'un toute-boîtes diffusé à Woluwe-Saint-Lambert dans les communes voisines de Crainhem et Wezembeek-Oppem.

Après le refus affiché par le ministre flamand des Affaires intérieures, Marino Keulen, de nommer trois bourgmestres MR de la périphérie bruxelloise, le président du FDF a également rappelé la position de son parti à l'égard des négociations institutionnelles.

"Nous ne négocierons pas quelqu'avancée institutionnelle que ce soit tant que la démocratie n'est pas respectée. Nous aurons la patience d'attendre et il faudra des gestes très significatifs des partis flamands avant de commencer le dialogue", a-t-il expliqué.