Belgique

La CGSP Cheminots et la CSC Transcom "travaillent ensemble pour ester en justice contre le service minimum" qui pourra entrer en vigueur à la SNCB le 7 mars prochain, a indiqué jeudi le front commun syndical. 

La SNCB et Infrabel ont demandé aux membres du Comité de pilotage de remettre un avis, ce jeudi, sur les catégories professionnelles considérées comme essentielles dans le cadre de la continuité de service en cas de grève. Mais pour le front commun syndical, "il est impossible de donner un tel avis, car il n'a pas été répondu à toutes les questions concernant ces catégories professionnelles essentielles".

HR Rail a également demandé un avis sur la mise en œuvre concrète de la notification de déclaration d'intention des employés, à savoir, s'ils vont faire grève ou non. "Là non plus, le front commun syndical ne peut donner un avis, étant donné qu'aucune autre règle concrète ne lui a été communiquée", poursuivent les syndicats.

Néanmoins, le service minimum pourra être appliqué dès le 7 mars, a assuré un porte-parole de HR Rail. "Les comités de direction d'Infrabel et de la SNCB se réuniront le 6 mars afin de déterminer les catégories essentielles de personnel. Le 7 mars, le conseil d'administration de HR Rail déterminera pour sa part les modalités de déclarations d'intention et dès cette date, le service minimum pourra être appliqué", a-t-il détaillé.