Belgique

Le P. Paul Lebeau, sj est décédé mardi à Woluwe-Saint-Pierre à l’âge de 87 ans. Natif de Couillet, il était entré dans la Compagnie de Jésus le 9 août 1943 et avait été ordonné prêtre le 23 juin 1957. Cet éminent jésuite dont l’état de santé s’était détérioré ces dernières semaines fut une personnalité, dans tous les sens du terme, de l’Eglise catholique mais aussi de la société belge. Auteur très prolixe aux côtés tantôt du cardinal Suenens, tantôt de clercs réputés comme Jean Daniélou, il fut une figure de proue de l’enseignement de la théologie et un acteur de pointe dans la réforme liturgique et la diffusion de l’œcuménisme. Mais le P. Lebeau était aussi un pacifiste très déterminé. On a de la peine à l’imaginer aujourd’hui, mais le P. Lebeau n’hésita pas dans le courant des années soixante à troubler un très officiel "Te Deum" en se positionnant les bras en croix entre deux rangées de militaires. Cet intellectuel jésuite au propos toujours très franc et parfois carré avait enseigné tant à l’Institut d’études théologiques qu’à l’Institut international Lumen Vitae. Homme de dialogue et jeteur de ponts par excellence, il comptait parmi ses proches le P r Léo Moulin, libre-penseur mais aussi grand connaisseur de la vie monastique devant l’Eternel, avec lequel il avait d’ailleurs publié un livre sur la vie monastique. Un de ses tout derniers ouvrages fut consacré à la penseuse juive Etty Hillesum.