Belgique Concrètement, en cas de mouvement social dans une prison, s’ils ne sont pas assez nombreux à accepter de travailler, les membres des services psycho-sociaux ou du personnel administratif présents devront jouer les gardiens, sans être formés pour cela, poursuit-il. "On n’aura même plus moyen de revendiquer."

(...)