Belgique

L'entreprise limbourgeoise Rendocan voudrait produire légalement 5 tonnes de cannabis thérapeutique par an à Kinrooi, non loin de la frontière hollandaise. Pour ce faire, le cadre juridique en vigueur doit être adapté, ce qui est actuellement à l'étude au cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld), rapportent De Tijd et L'Echo vendredi. Rendocan a pour projet de construire à Kinrooi la première plantation doublée d'un centre de recherche dans le domaine du cannabis thérapeutique en Europe continentale. L'entreprise limbourgeoise vise avant tout le marché allemand.

"Nous nous considérons comme une entreprise de biotechnologie et la production de notre valeur ajoutée passe par le développement de nouvelles semences", explique Steven Peters pour Rendocan.

Toutefois, la culture de cannabis thérapeutique reste, pour l'heure, une activité illégale en Belgique et le cadre juridique en vigueur doit donc être adapté. Le traitement du dossier est en cours au cabinet de la ministre Maggie De Block (Open Vld). "Mais plusieurs noeuds gordiens doivent encore être dénoués et nous préférons ne pas en dire davantage pour l'instant", précise-t-on.

Dans l'attente d'une révision de la loi, les plans de construction du centre de recherche et de la plantation ont été validés, et les demandes de permis d'exploitation déjà introduites. "Le jour où nous obtenons le feu vert, nous donnerons le premier coup de pioche", confirme Steven Peters.