Belgique

Il réagit ainsi au rapport de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI). Cette Commission a demandé une révision des critères linguistiques imposés aux non-néerlandophones pour accéder aux logements sociaux en Flandre.

"Le ministre Keulen garde la réglementation actuelle. Il s'agit d'une décision du gouvernement flamand fixée dans un accord gouvernemental", a indiqué le porte-parole.

"Le ministre continue à considérer le code du logement comme un outil d'intégration. Nous n'excluons personne. Grâce aux requis linguistiques, nous encourageons les personnes à apprendre le néerlandais", a-t-il ajouté.