Belgique

On en sait désormais un peu plus sur la manière dont la manifestation des acteurs du monde judiciaire se déroulera ce 20 mars - par ailleurs journée internationale du bonheur -, trois ans après un premier rassemblement qui avait réuni plus de 3 000 personnes dans la salle des pas perdus du Palais de Justice de Bruxelles.

Le but est, selon les organisateurs, d’attirer l’attention de l’ensemble de la société civile et du monde politique "sur l’aggravation des dysfonctionnements du service livré au justiciable et les menaces qui pèsent sur notre démocratie".