Belgique

De nombreuses prisons sont touchées vendredi matin par le mouvement de grève des agents pénitentiaires, selon les chiffres partiels transmis par l'administration à l'agence Belga. Environ la moitié des gardiens travaillent à Forest, Lantin et Leuze-en-Hainaut, tandis que 70% du personnel est présent à Tournai. Les agents pénitentiaires ont entamé jeudi à 22h00 une grève de 32 heures qui prendra fin samedi matin à 06h00. Les syndicats protestent contre le manque de personnel et d'investissements dans les prisons belges.

L'administration pénitentiaire ne dispose pas encore de l'ensemble des chiffres pour les prisons francophones mais le mouvement est bien suivi dans plusieurs établissements. Seuls 48% des gardiens travaillent à Lantin, 54% à Leuze-en-Hainaut, 55% à Paifve et 33% à Saint-Hubert. En Flandre, moins d'un travailleur sur deux s'est présenté à Anvers, Beveren, Bruges, Termonde, Gand, Hasselt, Hoogstraten, Merksplas, Saint-Gilles, Tongres, Turnhout, Wortel ainsi que dans les deux établissements de Louvain.

Environ 80 agents de police sont également présents pour pallier le manque d'effectif, ajoute l'administration pénitentiaire.

L'administration et les syndicats disposeront de chiffres plus complets sur l'ampleur du mouvement en milieu de matinée.