Belgique

Le Mouvement réformateur annonce le dépôt d'une proposition de décret visant à porter de 1 à 2 le nombre d'heures obligatoires par semaine de cours de philosophie et de citoyenneté dans l'enseignement officiel et libre non confessionnel, et d'y rendre optionnelle l'heure de cours de religion ou de morale devenue surnuméraire. 

Les auteurs de la proposition invitent également le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à convaincre le pouvoir organisateur de l'enseignement libre confessionnel de permettre une offre répondant aux même conditions que celles proposées par l'enseignement officiel. Actuellement, 1 heure par semaine de cours de philosophie et de citoyenneté est obligatoire dans l'enseignement officiel (primaire et secondaire). La deuxième heure peut faire l'objet d'un choix à l'occasion d'une demande de dispense des cours dits philosophiques (les religions et la morale non confessionnelle).

Le MR fait le choix du "vivre-ensemble" à la lumière notamment des recommandations de la commission d'enquête de la Chambre sur les attentats. "Les enjeux du vivre-ensemble sont aujourd'hui cruciaux: le renforcement de l'éducation citoyenne et l'approche socio-historique des faits religieux sont les meilleurs remparts contre les discours haineux, les fake news, les théories du complot, le rejet de l'autre et de la société", estime son président Olivier Chastel.

Qualifiant de "fiasco" l'actuel cours de philosophie et de citoyenne, le parti souligne qu'il perpétue la séparation entre les élèves, qu'il échoue à rencontrer les ambitions des référentiels et des programmes et que les problèmes d'organisation qu'il soulève nuisent au bien-être des enseignants et compliquent le travail des directions.

Le MR ouvra sa proposition à la cosignature, observant que DéFI, Ecolo et le PS se sont déjà exprimés dans le sens d'une extension du cours obligatoire de philosophie et de citoyenneté et que le cdH a souligné le peu d'aisance qu'il y avait pour un enseignant à donner 1 heure de ce cours.