Belgique

Christine Defraigne exprime sa profonde désapprobation et sa plus grande indignation devant ce comportement antisémite immonde pleinement assumé par son auteur.

Face à cette preuve de haine primaire contre la communauté juive, Christine Defraigne considère que l’arsenal législatif en vigueur doit être utilisé avec toute la sévérité autorisée afin de sanctionner pénalement ce comportement scandaleux, d’autant plus de la part d’un élu de la nation. "Les poursuites pénales doivent être entamées et menées à bonne fin sans désemparer, au besoin par l’entremise d’une injonction positive du Ministre de la Justice envers les autorités judiciaires. Il n’est nul besoin de levée d’immunité à ce stade. Ce genre de personnage au comportement répugnant qui proclame ouvertement son adhésion à la nauséabonde idéologie nazie n’a manifestement pas sa place dans une enceinte parlementaire. Il est une tache pour notre Parlement. Il faut trouver dans le règlement de l’Assemblée le moyen de l’empêcher de siéger et, s’il échet, de l’exclure. Au besoin, il faudra modifier le règlement sur ce point. ".