Belgique

Si, à en croire la Sûreté de l’Etat, la Grande Mosquée de Bruxelles a nettement atténué ses prêches fondamentalistes, le salafisme - que ce haut lieu du culte de l’islam sunnite a largement soutenu en Belgique depuis les années 70 - se porte plus que bien.

A bonne source, on estime désormais qu’"une trentaine de mosquées installées en Belgique font l’objet d’une influence salafiste". C’est le double de l’estimation qui avait été faite en 2001 dans un rapport du Comité R.

Le renseignement belge estime que le salafisme a définitivement fait son nid dans le pays, sous diverses formes (piétiste, apolitique, djihadiste). On le voit à la présence d’imams ou de directeurs de mosquées, de groupes de croyants ou de prédicateurs de passage inspirés par ce courant rigoriste et conservateur de l’islam.

La plupart de ces mosquées ne sont pas reconnues et échappent au "screening" de la Sûreté, appelée à donner son avis chaque fois qu’un dossier de reconnaissance est soumis à l’Exécutif des musulmans.

Découvrez la suite de ce dossier dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).