Belgique

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé vendredi de la remise en liberté sous conditions des présumés dirigeants d'une organisation terroriste, Jean-Louis Denis, alias Jean-Louis le Soumis, et Michael Devred, surnommé Abourayan, a révélé le quotidien La Dernière Heure. Un porte-parole du parquet fédéral a confirmé l'information et a assuré que le parquet fédéral interjettera appel dans ces deux dossiers. La chambre des mises en accusation devra se prononcer sur leur éventuelle libération en deçà des 15 jours. Interpellés respectivement le 8 décembre et le 10 février, Jean-Louis Denis et Abourayan ont été placés en détention préventive pour avoir radicalisé des jeunes Belges dans le but de les envoyer combattre en Syrie par le biais d'une association prétendument caritative dénommée "Resto du Tawhid".

Me Sébastien Courtoy, un des deux avocats de Jean-Louis Denis avec Me Henri Laquay, spécifie ses conditions de libération. Celles-ci lui interdisent de circuler dans certaines communes, parmi lesquelles Anderlecht, Molenbeek et Laeken, de communiquer avec la presse et de se connecter à internet. Il a par ailleurs l'obligation de résider avec sa mère. L'avocat Thibaut Colin n'a pas détaillé les conditions de libération de son client Michael Devred.

Une troisième mise sous mandat avait également été effectuée dans ce dossier. Elle concernait Mohamed Khemir, dit Le Tunisien, soupçonné d'être membre d'une organisation terroriste.