Le patron de la sûreté nucléaire sera remplacé

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le directeur général de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), Willy De Roovere, n'occupera sans doute plus ses fonctions à l'heure où l'agence devra décider de l'avenir des réacteurs Doel 3 et Tihange 2, révèlent mardi L'Echo et De Tijd. M. De Roovere a multiplié ces derniers jours les déclarations pessimistes sur le redémarrage de Doel 3 et souligné que nombre de réacteurs dans le monde pourraient avoir le même problème que celui de Doel.

"Il n'est plus là que pour quelques jours", dit-on dans les couloirs d'un cabinet ministériel. Le cabinet de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, chargée de nommer son remplaçant, confirme: "Son successeur sera nommé début septembre."

Willy De Roovere a dépassé l'âge de la pension depuis un an et son remplacement est attendu de longue date. Il a été notamment retardé par l'absence de gouvernement de plein exercice. Mais le processus pourrait avoir été accéléré par les prises de position plutôt fortes du patron de la sûreté nucléaire belge, dont les déclarations ont provoqué l'ire de responsables politiques.

La désignation de son successeur est plus délicate que jamais, dans le contexte actuel.

Publicité clickBoxBanner