Belgique

Un incident antisémite qui s'est déroulé durant l'été à Anvers, où un médecin de garde a refusé de soigner une patiente juive de 90 ans, est considéré par le Centre Simon Wiesenthal comme le pire acte antisémite de l'année dans le monde.

Le Centre Simon Wiesenthal, basé à Los Angeles, vient en effet de publier son “Top ten” de l'antisémitisme (cliquez ici pour voir la liste).

Il relate l'incident au cours duquel l'anversois Hershy Taffel avait appelé un médecin de garde pour sa grand-mère de 90 ans qui avait une côte cassée. Lorsque le médecin de garde entendit son nom, il déclara : “Je ne viens pas" et raccrocha. Le petit-fils rappela une seconde fois, et le médecin répondit : "Envoyez-la à Gaza pour quelques heures, et elle n'aura plus mal”. L'incident, révélé par le magazine Joods Actueel, eut lieu en juillet, durant l'offensive israélienne sur la bande de Gaza.

“Cet incident est l'un des plus graves qui a eu lieu dans notre pays”, réagit Joël Rubinfeld, président de la Ligue Belge contre l'Antisémitisme. “C'est la rupture du serment d'Hippocrate. Le fait de ne pas soigner une personne parce qu'elle est juive nous renvoie à une autre époque. 2014 a été une année terrible. Des manifestants ont scandé “Mort aux juifs” dans les rues de Bruxelles et d'Anvers. On a dépassé la centaine d'actes antisémites dans le pays”.