Belgique

Depuis plusieurs semaines, le MR était à la recherche d’un nouveau président pour le conseil d’administration (CA) de la Loterie nationale. Olivier Alsteens, l’ancien directeur de la communication du parti libéral, avait démissionné de son mandat pour occuper des fonctions de directeur (très bien payées : 8 000 euros nets par mois) au sein de la société publique en charge des jeux de hasard.

Des freins au MR ?

D’habitude, placer l’un de ses membres à la tête d’une institution n’est pas le job le plus difficile à accomplir pour un parti politique. Mais, ça, c’était avant le scandale Publifin… Depuis, le président du MR, Olivier Chastel, a limité à trois mandats rémunérés au maximum le cumul tolérable pour ses troupes. C’est ce qui aurait compliqué la tâche pour la désignation du nouveau président de la Loterie, nous glisse-t-on à l’oreille.

Liens avec le centre Jean Gol

Mais tout suspens a une fin. Le nom de l’heureux élu est désormais connu : selon nos informations, il s’agit de Frédéric Van der Schueren, directeur "Liquidity and Capital Management" à la banque Belfius. Ce parfait bilingue n’est pas vraiment un apparatchik du MR, même s’il collabore avec le centre d’études du parti (le centre Jean Gol). Son nom sera proposé au prochain conseil des ministres, ce vendredi.

En choisissant un technicien inconnu du grand public et vierge sur le plan politique, les libéraux veulent marquer leurs distances avec la politique "à l’ancienne". Issu du monde de l’entreprise, Frédéric Van der Schueren n’a pas le profil de certains vieux briscards de la politique, habitués à l’univers des structures publiques et parapubliques.

Dossiers "chauds"

Reste qu’il devra tout de même surveiller une série de dossiers sensibles. L’administrateur-délégué de la Loterie nationale, Jannie Haek (SP.A), est contesté depuis qu’il a déposé plainte en justice contre une série de fuites dans la presse (essentiellement dans "La Libre") concernant des dossiers "chauds", comme l’avenir incertain de l’équipe cycliste Lotto-Soudal. Lors d’une réunion du CA, certains administrateurs avaient déploré que Jannie Haek s’en prenne ainsi aux médias et avaient évoqué une "perte de confiance".

30 000 euros par an

Frédéric Van der Schueren retrouvera au sein du CA de la Loterie deux autres MR : Frédéric Cauderlier, directeur de la communication de Charles Michel, et Clarisse Albert, bras droit de Didier Reynders. Il gagnera 30 000 euros brut par an, auxquels s’ajoutent des commissions par réunion tenue.