Belgique

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont accueilli mercredi après-midi le président américain Donald Trump et son épouse Melania au Palais de Bruxelles, quelques minutes seulement après l'arrivée du locataire de la Maison Blanche à l'aéroport de Zaventem, a constaté l'agence Belga. M. et Mme Trump sont arrivés vers 16h55 au Palais, sous bonne escorte, dans une ville placée sous haute surveillance policière et militaire.

Les deux couples ont brièvement posé pour la presse sous les ors de la grande galerie, ornée de hauts lustres.

La reine Mathilde était vêtue d'une robe rose très pâle et Mme Trump portait un manteau gris chiné, alors que les deux chefs d'Etat étaient vêtus de costumes sombres.

Peu avant de quitter la galerie, le président américain a adressé un petit signe de la main aux journalistes, photographes et cameramen présents.

Le souverain et M. Trump devaient ensuite avoir un entretien d'une vingtaine de minutes, la durée habituelle d'une telle audience, avant une rencontre "plus politique", toujours au Palais, avec le Premier ministre Charles Michel - qui était déjà présent à l'aéroport de Bruxelles-National pour saluer M. Trump à sa descente d'avion en provenance de Rome.

Cette rencontre est importante pour l'image de la Belgique, a-t-on souligné de bonne source.

Le roi Philippe connait bien les Etats-Unis pour y avoir étudié les sciences politiques à l'université de Standford, en Californie (côte ouest des Etats-Unis). Il y a ensuite séjourné à de nombreuses reprises à titre officiel et privé.

Le président américain effectue sa première visite à l'étranger depuis son investiture le 20 janvier - il s'est rendu auparavant en Arabie saoudite, en Israël, dans les Territoires palestiniens et au Vatican. Il doit participer jeudi à une réunion spéciale des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Otan dans l'enceinte du nouveau siège bruxellois de l'Alliance atlantique, avant de s'envoler en soirée pour un sommet du G7 à Taormina (Sicile).