Belgique

D’après plusieurs sources, le procès de Salah Abdeslam et de Sofiane Ayari qui, à compter de lundi 5 février, doivent répondre, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, de “tentative d’assassinat sur plusieurs policiers” et “port d’armes prohibées”, le tout “dans un contexte terroriste”, aura bien lieu.

Une hypothèque pesait (et pèse toujours) sur sa tenue après que Me Guillaume Lys, avocat de l’association V-Europe, qui représente des victimes des attentats de Zaventem et de Bruxelles du 22 mars 2016, eut annoncé son intention de se constituer partie civile, estimant que la fusillade du 15 mars 2016, rue du Dries, à Forest, au centre du procès, s’inscrivait dans un continuum entre les attentats de Paris, du 13 novembre 2015 (dont Abdeslam est l’unique survivant) et ceux du 22 mars. “Les victimes des attentats ont besoin et ont le droit d’avoir des réponses sur les faits de Forest”, nous a déclaré l’avocat. “Nous n’agissons pas pour ennuyer certaines parties mais pour essayer de savoir ce qui s’est passé. Et pour cela, il faut que nous soyons présents au procès”.

Cette constitution de partie civile de dernière minute n’a pas été bien accueillie par Me Sven Mary, qui est revenu à la défense de Salah Abdeslam début décembre. Selon lui, l’intervention tardive de Me Lys est d’une “abyssale vacuité” et témoignerait d’une “volonté de se rendre intéressant”.

C’est pourquoi l’avocat bruxellois a envisagé de demander un nouveau report du procès, comme l’y autorise la loi Pot Pourri II, dès lors qu’un nouvel élément s’est produit. En décembre, Il avait déjà obtenu une première fois un report des audiences, afin de pouvoir prendre connaissance du dossier, son retour à la défense d’Abdeslam ayant précédé de peu la date du procès initial.

Pas d'escalade?

Il y aurait cependant des portes de sortie possibles, comme un retrait de la constitution partie civile de la part de V-Europe qui, si Abdeslam est condamné, pourrait encore, à la suite de cette condamnation, réclamer des dommages et intérêts au civil. “Mais notre but n’est pas de gagner de l’argent”, nous a indiqué Me Lys, qui rappelle qu’en droit une constitution de partie civile est autorisée jusqu’à la clôture des débats.

Quoi qu’il en soit, Me Mary voudrait conférer d'ici lundi avec son client des suites à donner à toute cette affaire, qui l’énerve passablement car, dit-il, V-Europe avait tout le temps, en septembre ou en décembre, de se manifester. A quoi, Me Lys répond que ses clients ont longuement réfléchi à l’attitude à prendre.

Jeudi, tout le monde semblait toutefois persuadé que le procès aurait bien lieu, chacun semblant prêt à ne pas chercher l’escalade.

Il est en tout cas acquis que Salah Abdeslam sera amené au palais de justice de Bruxelles depuis la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, où il sera transféré avant le procès, en provenance de Fleury-Merogis.

Des aménagements ont été effectués pour pouvoir accueillir le terroriste présumé. Deux cellules ont été équipées de caméras de surveillance afin d’observer les moindres faits et gestes du prévenu. Un poste de surveillance sera installé entre les deux cellules.