Belgique

Les faits qu'il a avoués sont trop anciens pour pouvoir encore être poursuivis par la justice. "Désormais, son cas relève de la compétence de la Congrégation pour les évêques, qui exerce au nom du pape l'autorité sur chaque évêque", a commenté Mgr Harpigny. La Congrégation s'adressera à la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui indiquera les éventuelles mesures canoniques à prendre à l'égard de Mgr Vangheluwe.

Les responsables de la Commission pour le traitement des plaintes pour abus sexuels dans une relation pastorale ont été informés mardi des faits reprochés à Mgr Vangheluwe. La Commission a été mise sur pied en 2000 par la conférence épiscopale belge. Un point de contact téléphonique permet aux victimes d'abus sexuels de raconter leur épreuve. "Selon une procédure adéquate, qui respecte la demande de chaque victime, les membres de la commission veillent à ce que la victime puisse être entendue et qu'elle reçoive l'aide la plus appropriée", a encore précisé Mgr Harpigny.