Belgique Le samedi 16 juin 2007, Léopold Storme tuait ses parents et sa grande sœur en les poignardant à de multiples reprises dans leur magasin des Marolles (Bruxelles).

Après avoir menti aux enquêteurs, en feignant avoir passé l'intégralité du week-end à la mer, puis avoir prétendu avoir été agressé par des inconnus dans le magasin au moment des faits, Léopold Storme finira par être condamné en 2010 sans jamais avoir avoué. Confronté à de multiples preuves, ses chaussettes maculées du sang de son père ont notamment été retrouvées dans leur résidence à la mer, le jeune de 19 ans a écopé d'une peine de 26 ans de prison.

Le "tueur des Marolles" est néanmoins ressorti seulement 7 ans plus tard, en 2017. Bénéficiant d'une liberté conditionnelle, il a été interdit à Léopold Storme de consommer de l'alcool ou toute forme de drogue puisqu'il aurait été sous influence au moment des faits.

Il y a quelques jours de cela, l'homme aujourd'hui âgé de 30 ans a pourtant été filmé à son insu dans un bar bien connu de la place Flagey, à Ixelles. D'après les témoins, il était même dans un état second et aurait consommé de l'alcool, voire autre chose. Pour son avocat, Fabien Lovaux, cité par nos confrères de RTL, "Des conditions lui sont imposées et il est évident que d'aucuns guettent le moindre faux-pas. Je dirais que cette réinsertion se passe bien de manière générale, qu'il respecte le cadre qui lui est imposé. Alors par rapport à la fréquentation d'un établissement, d'un débit de boisson ou autre et consommer un verre d'alcool, il n'y a aucune difficulté par rapport à cela. Rien ne le lui interdit de se comporter de la sorte. Par contre, ce qui lui est interdit, c'est de mettre en difficulté les autres, ou de se mettre en danger lui-même, en consommant de manière abusive, ou en consommant des produits stupéfiants."

Pour rappel, Léopold Storme avait déjà réintégré la prison durant une vingtaine de jours suite à une consommation d'alcool, 4 mois après sa sortie. Le tribunal d'application des peines avait alors jugé que cette faute n'était pas suffisamment grave pour le garder derrière les barreaux.