Belgique

Le succès des académies de musique et d’arts ne se dément pas. Par manque de budget, elles doivent même freiner les inscriptions. Enseigner la musique est en revanche plus difficile qu’auparavant.

Ils sont près de 100 000, mais ils pourraient être davantage. En Belgique francophone, les élèves ne cessent de se presser aux portes des 112 académies subventionnées par la Fédération Wallonie-Bruxelles. En chiffre absolu, ces dernières font même mieux que leurs consœurs néerlandophones qui n’encadrent "que" 79 000 élèves.

En milieu urbain, le succès est tel que "certaines académies doivent avoir recours à des listes d’attente. C’est parfois plus compliqué pour d’autres académies, notamment en milieu rural, mais toutes accueillent actuellement un nombre suffisant d’élèves", précise Frédéric Debecq, le coordinateur, pour le réseau des communes et des provinces, de l’Esahr, l’enseignement secondaire artistique à horaire réduit.