Belgique

Les syndicats de la société Belgocontrol, en charge du contrôle aérien dans le ciel belge, ont décidé mardi, à l'issue d'une réunion avec la direction, de suspendre provisoirement l'action de grève des contrôleurs aériens, a-t-on appris mardi de source syndicale.

La réunion entre syndicats et direction s'est tenue mardi au sein de l'entreprise à la suite d'une action de grève spontanée initiée lundi soir par les contrôleurs aériens des aéroports de Liège, Charleroi et Bruxelles National. Le mouvement était parti de Liège, où les contrôleurs aériens entendaient faire part de leur mécontentement sur la réorganisation des horaires.

Plusieurs vols ont été retardés ou déviés à la suite de cette action qui s'est terminée mardi vers 2 heures du matin après des négociations rapides entre la direction et les contrôleurs. Aucun détail concernant cet accord n'a été dévoilé.

De son côté, la direction de Belgocontrol a confirmé la nécessité pour l'entreprise, en raison de la crise qui touche durement le secteur aérien, de prendre des mesures de rationalisation partout où c'est possible et ce, "à court terme", a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Tout en regrettant "les inconvénients causés par les actions spontanées de la nuit passée", Belgocontrol rappelle que des discussions ont été engagées depuis le mois de mars 2009 avec les partenaires sociaux au sujet d'un plan de rationalisation et que ces discussions ont déjà donné lieu à deux accords collectifs. "A la date du 13 mai 2009, des discussions avec les partenaires sociaux ont été poursuivies et il a été convenu de se rencontrer à nouveau le 27 mai 2009, dans le but de conclure à nouveau un accord collectif", ajoute la société, qui réitère au passage "sa volonté de privilégier le dialogue social tout en insistant sur la nécessité de mesures de rationalisation à court terme".

Les contrôleurs aériens en grève surprise

Les contrôleurs aériens de l'aéroport de Liège ont entamé un mouvement de grève lundi à 22 heures suite à un mécontentement sur la réorganisation des horaires. Ils ont rapidement été suivis par leurs collègues de Zaventem et de Charleroi, a annoncé dans la nuit le porte-parole de Belgocontrol Guy Viselé.

Le mouvement qui était programmé jusqu'à 6 heures du matin devait finalement s'interrompre à 2 heures, suite à des négociations rapides entre la direction et les contrôleurs.

Aucun détail concernant cet accord n'a été dévoilé. Selon Guy Viselé la réorganisation de l'horaire n'entraînait aucune perte d'emploi. Suite à ce mouvement de grève quelques vols tardifs de passagers ont été déviés ou retardés.

A l'aéroport de Bruxelles plusieurs vols de Brussels Airlines, venant notamment de Lisbonne, Madrid, Rome, Barcelone et Nice ont été déviés. Un vol Aeroflot à destination de Moscou qui devait partir peu avant minuit a été retardé jusqu'à 6 heures du matin mardi. A Charleroi aussi ce mouvement a provoqué quelques problèmes.

Un vol en provenance d'Oujda a été retardé. Trois vols Ryanair en provenance de Bergame, Trévise et Rome-Ciampino ont été déviés vers Lille, ce qui pourrait perturber également certains départs mardi matin.