Belgique

Dans un entretien accordé vendredi à un quotidien, il affirme qu'elles doivent être revues à la hausse, sauf en cas de chômage de longue durée, où elles seraient diminuées.

M. Baeck, qui prendra sa pension le mois prochain, propose par ailleurs que les jeunes chômeurs qui n'ont jamais travaillé bénéficient également d'allocations d'attente. Il souhaite toutefois que ces dernières dépendent du diplôme obtenu.

Les jeunes qui n'auraient pas terminé leurs études auraient ainsi droit à des allocations moindres. "Il est prouvé que chaque année d'études supplémentaire et nécessaire diminue de 15% les risques de chômage", souligne M. Baeck.