Les Belges sont toujours plus nombreux à être incinérés

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

Quelque 51.972 Belges ont été incinérés durant l'année 2011, peut-on lire dans un rapport de la Direction générale Statistique du SPF Economie, rendu public mardi. Ce chiffre, en augmentation constante depuis 20 ans, représente 1.163 crémations de plus qu'en 2010. Au total, 11.720 personnes ont été incinérées en 2011 dans les cinq crématoriums de Wallonie, contre 11.069 en 2010. A titre comparatif, ils étaient 7.890 à s'être fait incinérés en 2001 en Wallonie.

A Bruxelles, les résultats sont fluctuants: en 2011, 6.049 défunts ont été pris en charge par le crématorium d'Uccle, ce qui représente une baisse (-72) par rapport à 2010, mais une augmentation comparé à il y a dix ans (+ 610). "Il n'y a pas d'explication purement rationnelle à ce phénomène. Cela dépend de la démographie et d'un ensemble de raisons, mais la création d'un crématorium à Court-Saint-Etienne en 2011 peut expliquer une migration de certaines crémations dans ce nouvel établissement", a indiqué Xavier Godard, le directeur du crématorium d'Uccle, joint par l'agence Belga.

En Flandre, la hausse est constante depuis 10 ans: les huit crématoriums ont procédé à 34.203 célébrations funéraires en 2011, soit 584 de plus qu'en 2010. Le nombre s'élevait à 23.459 en 2001.

Le rapport précise que des biais sont possibles, car un habitant d'une région peut être incinéré dans une autre.

Publicité clickBoxBanner