Belgique À dater de ce vendredi 12 octobre, les sigles pour les différents carburants sont identiques dans tous les pays de l’Union.

Afin d’aider les automobilistes à choisir le carburant approprié pour leurs véhicules dans toute l’Europe, l’Union européenne a adopté de nouvelles exigences en matière de marquage des carburants dans les stations-service.

À partir de ce vendredi 12 octobre, une signalétique unique est mise en place dans toute l’Union et dans sept pays voisins (Islande, Liechtenstein, Norvège, Macédoine, Serbie, Suisse et Turquie).

Cercle, carré, losange

Une figure géométrique et des chiffres seront dorénavant associés à chaque type de carburant.

L’essence sera reconnaissable grâce à un cercle entourant un "E" accompagné d’un chiffre indiquant la teneur en éthanol (5 % pour l’E5, l’actuel sans-plomb 98, 10 % pour l’E10, le sans-plomb 95, et 85 % pour l’E85).

De son côté, le diesel sera représenté par un carré avec, à l’intérieur, la lettre "B" suivie d’un chiffre indiquant la teneur en biocarburant. Le sigle "B7" représentera le gazole, les sigles "B10" et "XTL" vaudront pour deux nouvelles catégories de biocarburants, présents sur le marché belge depuis juillet, nous a expliqué, Jean-Benoît Schrans, porte-parole de la Fédération pétrolière belge.

Enfin, les carburants gazeux seront identifiés par des losanges portant les mentions "H2" pour hydrogène, "CNG" pour gaz naturel comprimé, "LPG" pour gaz de pétrole liquéfié et "LNG" pour gaz naturel liquéfié.

© IPM

Cette petite révolution dans les stations-service européennes est liée à l’application uniforme d’une directive datant d’octobre 2014, dont l’objectif est d’harmoniser l’étiquetage des carburants afin de faciliter la vie des automobilistes européens lorsqu’ils voyagent au sein de l’Union et alentours.

Selon M. Schrans, les bornes de distribution de carburant des stations-service belges et la tête des pistolets de distribution de carburant sont censées être équipées de cette nouvelle signalétique au jour dit.

Sur le bouchon d’essence aussi

Il faudra toutefois vérifier si toutes les stations auront été mises en conformité à la date du 12 octobre. On se dirigerait vers une courte période de "tolérance" à ce propos.

Il faudra aussi que les usagers s’habituent à des pictogrammes qui différeront quelque peu de ceux qu’ils ont actuellement sous les yeux quand ils vont faire le plein.

Il sied enfin de préciser que la nouvelle signalétique se retrouvera également chez les concessionnaires de voiture, sur le bouchon de remplissage dans la trappe à carburant des véhicules neufs ainsi que dans le manuel d’utilisation.