Belgique

Les neuf soeurs vivant encore dans le couvent des clarisses, qui héberge Michelle Martin, quitteront bientôt Malonne, rapportent lundi la Dernière Heure et Het Laatste Nieuws. Dans l'air depuis plusieurs années, ce déménagement semble être prévu pour 2014, ont appris les journaux d'une source proche du couvent. La question a déjà été évoquée devant les instances religieuses car le couvent est beaucoup trop grand pour neuf soeurs et surtout trop coûteux à entretenir et à chauffer.

Si elles quittent Malonne, les neuf soeurs rejoindront sans doute la Fraternité Notre-Dame des Nations implantée dans le quartier du Chant d'Oiseau à Woluwe-Saint-Pierre, expliquent les journaux. Il n'existe en effet en Belgique que deux communautés des soeurs clarisses, l'une à Malonne et l'autre à Bruxelles. D'après les journaux, Michelle Martin ne devrait pas suivre les soeurs à Bruxelles.

De son coté, Georges-Henri Beauthier estime que Michelle Martin devra retourner en prison si les soeurs déménagent et que le TAP n'a pas statué sur un nouveau dossier.

"C'est elle qui avait choisi ce lieu. S'il est question de déménagement des soeurs, je suppose qu'elle est au courant depuis longtemps et qu'elle a déjà reconstruit un nouveau dossier, qu'elle va proposer un autre endroit", souligne-t-il.

Si tel est le cas, c'est au tribunal d'application des peines de statuer sur ce nouveau dossier. "Si les soeurs partent avant que le tribunal n'ait pris sa décision, Martin devra retourner en prison en attendant", ajoute encore l'avocat.

L'avocat de Michelle Martin, Thierry Moreaux, n'a pas souhaité commenter cette information.

Les soeurs fixées sur leur déménagement fin du 1er semestre

Les soeurs clarisses de Malonne souhaitent effectivement rejoindre la maison du Chant d'Oiseau à Woluwe Saint-Pierre (Bruxelles), a confirmé lundi le Supérieur des Franciscains du Chant d'Oiseau, le frère Didier van Hecke. Ce dernier a précisé que Michelle Martin ne les accompagnerait pas au Chant d'Oiseau. La réponse ne sera donnée aux soeurs qu'à la fin du 1er semestre 2013. La demande des soeurs a été adressée au Provincial des Franciscains de France-Belgique. "En cas de réponse positive, leur arrivée n'interviendrait pas avant le 1er juillet 2014", a conclu le Supérieur des Franciscains du Chant d'Oiseau.