Belgique

Le conclave budgétaire du gouvernement wallon venait à peine de débuter et, pour la énième fois cette année, la Fédération wallonne des CPAS lancait, hier à Namur, un cri d’alarme qui vire presque au cri de désespoir à l’égard notamment du gouvernement fédéral mais également de la coalition PS-CDH. Cette dernière, dans sa déclaration de politique régionale (DPR) évoque la possibilité (et pas l’obligation) de fusionner les structures des CPAS wallons avec les structures communales :"C’est clairement une fausse bonne idée. On pense qu’en fusionnant des structures on réalise inévitablement des économies, c’est faux", explique le président de la Fédération wallonne des CPAS et président du CPAS de Liège, Claude Emonts (PS). Il y voit également une erreur plus grave encore : "De tout temps l’aide sociale a été faite en dehors du champ des communes. Il faut la protéger contre d’éventuelles manipulations ou pressions politiques. S’il y a fusion, l’aide sociale sera un secteur comme un autre au moment de faire le budget d’une commune. On risque alors de ne plus protéger les gens les plus défavorisés" .

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)