Belgique Les critiques envers la propension à la radicalisation en milieu carcéral datent. L’attaque de Liège les a ramenés sur le devant de la scène, chacun avançant sa solution pour changer ce "système qui produit des terroristes", selon George Dallemagne (CDH), cette "fabrique de criminels", selon Sarah Turine (Ecolo). Le premier a déjà proposé de créer un centre de détention spécial, où ne seraient enfermés que les terroristes et les détenus les plus radicaux. La seconde insiste depuis longtemps sur l’accompagnement psychosocial, la présence des aumôniers, l’amélioration des conditions de détention. Jeudi, la N-VA faisait une nouvelle proposition : placer immédiatement chaque détenu radicalisé en régime d’isolement.
(...)