Belgique

Les trop nombreuses tâches que doivent remplir les directeurs d'école en Fédération Wallonie-Bruxelles les empêchent de mener à bien leurs missions pédagogiques, ressort-il d'une enquête réalisée par la Fondation Roi Baudouin dont Le Soir publie les principales conclusions lundi. Parmi les principaux griefs formulés par les directeurs d'établissements de l'enseignement fondamentale et du secondaire figurent le manque de temps consécutif aux nombreuses tâches, notamment administratives, à remplir, le manque de moyens destinés aux projets pédagogiques ou encore la capacité de résistance des enseignants face aux propositions de changements.

Le manque de vision de la plupart des établissements, ainsi que les conflits permanents entre direction, enseignants et parents qui peuvent conduire au burn-out, sont également mis en avant dans l'étude de la Fondation parmi les difficultés rencontrées par les directeurs.