Belgique

Ces lundi et mardi, les étudiants de Saint-Louis étaient appelés aux urnes pour se prononcer sur le projet de fusion entre leur université et l'UCL. Ce vote était destiné à guider leurs représentants qui bénéficient de quatre voix sur les vingt lors de l'assemblée générale qui se tiendra ce jeudi à 16 heures, et qui doit se déterminer sur le projet.

Mais voilà, les représentants étudiants avaient admis que la consultation de leurs pairs ne serait considérée comme représentative qu’en cas de participation de minimum 30% des étudiants. Après dépouillement, il s'est avéré qu'à peine 20% des étudiants inscrits à l’université Saint-Louis et invités à voter ont participé à la consultation.

Face à cet échec de participation (qui en dit long de l'intérêt que les étudiants portent au projet de fusion), le Conseil Étudiant de Saint louis (CAU) a décidé de ne pas dépouiller les bulletins. "Il nous est impossible de procéder au dépouillement des bulletins de vote à titre simplement informatif puisque les résultats (non représentatifs) influenceraient nécessairement les membres de l’Assemblée Générale du CAU, appelés à se prononcer, en tant que représentants étudiants élus, sur le dossier de la fusion", peut-on lire sur la page Facebok du Conseil étudiant.

Pour rappel, pour que la fusion soit actée demain soir du côté de Saint-Louis, 16 voix positives sur les 20 devront être récoltées. Les étudiants pesant 4 voix, leur vote sera fondamental.