Les évêques belges s'engagent à indemniser les victimes

Belga Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique Les évêques et les supérieurs religieux acceptent, comme le propose la Commission parlementaire "abus sexuels", de coopérer avec les experts de la Commission de suivi à la mise en place d'une forme pluridisciplinaire de procédure d'arbitrage, pour les faits prescrits dont les cours et tribunaux ne peuvent plus connaître, annonce un communiqué de la Conférence épiscopale.

Les évêques et les supérieurs religieux se disent "profondément touchés et expriment leur consternation devant les faits graves qui ont été commis par des membres du clergé et des communautés religieuses".

Ils "reconnaissent sans détour que ces faits sont d'autant plus pénibles que leurs auteurs sont des membres de l'Église revêtus d'une autorité morale, qui auraient dû être exemplaires, par respect pour la confiance déposée en eux".

"Conscients de leur responsabilité morale et de l'attente de la société à leur égard, les Évêques et les Supérieurs religieux s'engagent à assurer une reconnaissance des victimes et adopter des mesures réparatrices de leur souffrance. Ainsi sont-ils déterminés à rétablir les victimes dans leur dignité et à leur procurer des indemnités financières selon leurs besoins", dit encore le communiqué.

Les évêques et les supérieurs religieux acceptent dès lors, comme le propose la Commission spéciale, de coopérer avec les experts de la Commission de suivi, à la mise en place d'une forme pluridisciplinaire de procédure d'arbitrage, pour les faits prescrits dont les cours et tribunaux ne peuvent plus connaître.

Il leur paraît souhaitable que les arbitres aient, en outre, la faculté d'orienter les parties vers une médiation, ajoute le communiqué.

Les responsables de l'église "s'engagent unanimement à prendre toutes les mesures dont ils disposent pour éviter que les faits graves, que toute notre société déplore avec raison, ne puissent se reproduire à l'avenir", conclu le communiqué.

Les responsables de l'église ont pris cette décision après avoir examiné "avec une grande attention" les conclusions de la Commission spéciale relative au traitement d'abus sexuels et de faits de pédophilie dans une relation d'autorité, en particulier au sein de l'Église, dont ils "saluent l'importance du travail accompli".

Karine Lalieux: Une rupture de ton de la part de l'église

Pour Karin Lalieux (PS) qui présidait la Commission spéciale "abus sexuels", "c'est (ce lundi) une journée importante pour les victimes qui sont enfin reconnues". Elle souligne aussi une "rupture de ton" de l'église par rapport au discours qu'elle tenait jusqu'à présent. "Je pense d'abord aux victimes. Pour elles, c'est un jour important. La prise de position des évêques et supérieurs religieux marque une rupture avec le discours que tenait l'église jusqu'à présent. Les choses sont enfin dites sans détour. L'église reconnaît sa responsabilité morale, reconnaît les victimes et accepte de réparer leurs souffrances", a commenté Mme Lalieux à l'agence BELGA en réaction à l'annonce par la Conférence épiscopale qu'elle accepte une procédure d'arbitrage.

Il faudra certes juger sur les actes mais par cette prise de position, la Conférence épiscopale répond pleinement aux demandes formulées par la Commission parlementaire, a-t-elle ajouté.

Mme Lalieux a encore souligné que le parlement avait déjà désigné ses experts et que ceux-ci pourront travailler avec ceux désignés par l'église pour faire avancer les choses le plus rapidement possible.

Belga

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    "Vous n'êtes qu'une bande d'ingrats": le coup de gueule d'un Bruxellois après le rassemblement de la Monnaie (VIDEO)

    Dans une vidéo postée sur Facebook le 16 novembre, soit le lendemain du rassemblement à la Monnaie organisé par le Snapchateur Vargasss92, et consultable ci-dessus, un résident de Bruxelles, Morad Essebbar, exprime son incompréhension.

  2. 2
    Bruxelles s'apprête à accueillir 50.000 indépendantistes catalans

    La police confirme l’énorme manifestation organisée le 7 décembre en soutien au président catalan déchu Carles Puigdemont.

  3. 3
    Vidéo
    Un jeune Molenbeekois à François Hollande: "Les piliers de l’islam, c’est sacré" (PHOTOS + VIDEO)

    C’est un homme « plus libre » qui s’est présenté lundi à Molenbeek, un homme qu’une fine pluie a accueilli, ce qui a fait dire à Geluck, arrivé à vélo d’on ne sait où, que c’est « en hommage à François Hollande ». L’ancien président français est venu en effet visiter l’exposition de caricaturistes qui s’est ouverte au Karreveld et qui se veut comme des « traits d’union » en faveur du vivre ensemble.

  4. 4
    Vidéo
    Un ancien juge conseille aux parents des victimes de "pardonner" Marc Dutroux: "Seule la mort est une solution", estime le père de la petite Julie

    Dans une interview accordée à SudPresse, le juge qui héberge Michèle Martin estime que les parents des victimes de Marc Dutroux doivent lui pardonner. Christian Panier, l'ancien juge en question, va plus loin en assurant que si le tueur et pédophile ...

  5. 5
    Une enquête historique pourrait résoudre l’énigme des Tueries du Brabant

    Deux historiens suggèrent de lancer une grande recherche comme celle qui a permis de clarifier l’assassinat de Julien Lahaut en 1950.

cover-ci

Cover-PM