Belgique

Une cinquantaine de véhicules mènent une opération escargot ce samedi sur les boulevards de Tournai. Inspirés par l'initiative citoyenne du même nom prévue en France, les "gilets jaunes" s'étaient donné rendez-vous vers 08h00 sur le site de Tournai-Expo, à proximité de l'autoroute E42. Leur action devrait se terminer vers 18h00. Peu avant 09h00, une cinquantaine de véhicules ont emprunté la chaussée de Renaix et se sont dirigés vers le pont Morel, à l'angle des boulevards des Déportés et des Combattants. Les protestataires ont ensuite pris la direction de la gare, puis du rond-point Imagix où ils ont fait demi-tour pour se diriger vers le complexe commercial des Bastions.

"Il y a quelques embarras de circulation mais aucun incident à déplorer. On ignore pour l'instant où se dirigeront ensuite les manifestants. Il nous ont assuré qu'ils ne quitteraient pas la ville de Tournai et qu'ils ne bloqueraient pas de dépôts de carburants, notamment dans le zoning industriel de Orcq-Marquain. La fin de l'opération est prévue vers 18h00", a affirmé le commissaire divisionnaire Joël Danis, qui supervise l'opération dans le Tournaisis.

Une quarantaine de "gilets jaunes" continuent de bloquer le dépôt de Proxifuel à Namur

Alors qu'ils étaient une vingtaine vendredi, ce sont une quarantaine de "gilets jaunes" qui continuent de bloquer samedi le dépôt de la société distributrice de mazout Proxifuel, à Wierde (Namur). Leur porte-parole, Claude Gilles, indique qu'ils resteront mobilisés "au moins jusqu'à lundi matin". Regroupés au bord de la RN4, les contestataires se serrent les coudes malgré le froid. Feu, nourriture, réchauds et même sonorisation: tout a été prévu pour pouvoir rester en place et se faire entendre.

"Nous sommes restés ici toute la nuit et beaucoup nous ont rejoints aujourd'hui (samedi, NDLR)", indique M. Gilles. "C'est encourageant de voir que de nouvelles personnes se mobilisent et on ne lâchera rien".

Certains sont toutefois moins positifs. "C'est triste que nous soyons finalement assez peu nombreux, alors que la précarité concerne beaucoup de monde". Un message relayé sur une camionnette par un slogan interpellant: "klaxonner c'est bien, s'arrêter c'est mieux".

"Si le gouvernement continue à nous presser avec ses nouvelles taxes, on va tous crever la bouche ouverte ou finir dans la rue", lance un manifestant. "Ça part dans tout l'essence", ajoute un autre, en référence à l'inscription figurant sur son gilet.

De son coté, la société Proxifuel a décidé de ne pas porter plainte. En revanche, tous ses livreurs ont été prévenus, afin qu'ils ne se rendent plus au dépôt jusqu'à nouvel ordre.