Belgique De l’arme blanche aux voitures-béliers, des bonbonnes de gaz aux valises remplies d’explosifs, l’actualité européenne est tragiquement rythmée par des incidents qualifiés de terroristes en raison de l’allégeance des auteurs à l’idéologie de Daech ou parce qu’ils ont crié, avant de commettre l’irréparable, "Allahu Akbar". Ce sont les "homegrown terrorist fighters" (HTF), un mot assez récent dans le vocabulaire de l’antiterrorisme, par opposition aux "foreign terrorist fighters" (FTF), qui sont ceux qui sont partis en Syrie ou en Irak, qui y sont morts (la majorité) ou qui en reviennent. (...)