Les intimidations sexuelles qui gênent la carrière de Pol Van Den Driessche

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Ancien journaliste du "Nieuwsblad" puis de VTM, Pol Van Den Driessche faisait profiter les étudiants de l’Université de Gand de son expérience professionnelle de plus de vingt-cinq ans.

Mais voilà, ce mandat d’assistant ne sera pas prolongé. Pol "VDD", ex-VU, ex-CD&V et désormais N-VA, avait dû en avril se retirer de la course au mayorat à Bruges après avoir été accusé d’intimidations sexuelles. Depuis lors, il est devenu directeur de campagne de la N-VA. Une commission de l’UGent a longuement examiné son cas. Le rapport ne fait nulle mention d’une attitude déplacée mais les questions ont porté sur la compatibilité de ce mandat avec sa fonction de directeur de la communication d’un parti politique. Le rapport exprime toutefois "le souci de prendre en compte la perception des étudiants telle qu’elle s’est maintenant développée à l’égard de Van Den Driessche" . " Un mandat politique n’est pas compatible avec celui d’assistant d’un cours pratique" , a commenté Karin Raeymaeckers, professeur au département Communication.

Le principal intéressé s’est étonné de cette réaction. Et se considère victime d’une campagne de dénigrement médiatique alors que, selon lui, la présomption d’innocence devrait prévaloir.

Publicité clickBoxBanner