Les mouvements de jeunesse belges disent non à la discrimination des homosexuels

Belga Publié le - Mis à jour le

Belgique

"Chaque jeune et chaque adulte a sa place dans le mouvement, qu'il se définisse comme gay ou lesbien ou non", peut-on lire vendredi dans un communiqué des cinq fédérations scoutes et guides de Belgique. A leurs yeux, tout refus d'une personne sur base de son orientation sexuelle est "totalement inacceptable".

Cette réaction fait suite à différents articles publiés dans la presse belge au sujet de l'association américaine "Boy Scouts of America", qui a déclaré publiquement qu'elle n'admettait pas les gays comme animateurs au sein de son association. "Nous avons à la fois des unités mixtes et unisexes au sein de notre mouvement", explique Annick Hoornaert, responsable presse de l'asbl "Les Scouts", qui regroupe plus de 55.500 membres dont 45.500 jeunes. "Durant la formation des animateurs, nous les sensibilisons au développement du jeune sous tous ses aspects, qu'ils soient physique, personnel ou affectif. S'il est confronté à une situation à problème découlant de l'homosexualité d'un des jeunes ou des animateurs, il doit pouvoir y réagir." En 2001, à l'initiative des délégués des Guides et Scouts de Belgique, une résolution contre la discrimination des lesbiennes et des gays avait été approuvée par l'ensemble des associations réunies à la conférence européenne du scoutisme. "Nous restons aujourd'hui encore très attentifs à promouvoir l'ouverture au niveau mondial", concluent les cinq fédérations scoutes et guides de Belgique.

Publicité clickBoxBanner