Belgique Plus éblouissants, ils représentent, selon Vias, un risque accru pour l’autre usager en cas de croisement

Les phares de certaines nouvelles voitures représentent un danger pour les autres conducteurs. Cela ressort clairement d’une enquête britannique diligentée par le RAC (Royal Automobile Club), relayée par l’Institut Vias (ex-IBSR). Il faut jusqu’à dix secondes pour que le conducteur retrouve une vision complète après avoir croisé une voiture équipée de ces nouveaux types de phares.

Ainsi, les deux tiers des automobilistes sont régulièrement aveuglés par les phares d’un véhicule venant en sens inverse.

67 % des sondés ont déclaré que jusqu’à cinq secondes pouvaient s’écouler avant que 90 % de leur vision soit de retour.

(...)