Belgique

Les pandas géants chinois sont arrivés dimanche sur le coup de 15h15 au parc animalier Pairi Daiza à Brugelette. Dès l'arrivée des deux camions, le public s'est disposé de part et d'autre du chemin emprunté par les véhicules DHL afin d'acclamer les animaux venus de Chine. Des drapeaux belges et chinois et des pandas en peluche ont été agités tout au long du trajet. En quelques dizaines de minutes, les pandas ont rejoint les enclos pour être mis en quarantaine. Les pandas géants n'étaient pas visibles comme l'avait annoncé le parc animalier. "Pour le confort de nos deux amours, nous avons voulu conduire le plus lentement possible", a commenté Eric Domb. Le public peut partager les espaces dédiés aux pandas en pénétrant dans une forêt de bambous.

Effervescence

L'arrivée des deux pandas géants chinois au parc animalier Pairi Daiza, dimanche, provoque une certaine effervescence dans la commune de Brugelette. Dès midi, des centaines de voitures étaient déjà stationnées sur le parking du parc. Aucun embarras de circulation n'a cependant été constaté. Le parc affiche sold-out pour l'événement. Certains habitués du parc n'ont pas hésité à se doter d'une parure à l'effigie des ursidés. Le personnel du parc a également enfilé des bonnets à l'effigie de panda pour s'associer à la fête. D'imposantes affiches sur lesquelles sont représentés Hao Hao et Xing Hui bordent les différents espaces ouverts au public.

L'impatience commence à se faire sentir. Le parc a mis en place quelques activités afin de rendre l'attente moins longue et aussi de permettre au public d'en savoir plus sur le mode de vie des pandas géants. Les deux pandas ne seront pas visibles à leur arrivée à Pairi Daiza, ils seront placés dès les premiers instants en quarantaine.

Arrivés sans problème

Les deux pandas géants ont atterri à Brussels Airport dimanche vers midi. En raison d'un vent contraire, l'avion dans lequel se trouvaient les deux ursidés a dû décoller de Bahreïn un peu plus tôt que prévu, à 05h27 au lieu de 05h50. "Les Chinois effectuent là un geste de confiance à l'égard de notre pays", a indiqué le Premier ministre Elio Di Rupo à l'arrivée de l'avion. "C'est un événement majeur parce qu'un peu partout en Chine, on parle de la Belgique, ce qui repositionne notre pays comme la porte d'entrée de l'Europe. Les pandas sont des trésors nationaux pour les Chinois. C'est véritablement un acte de très haute valeur politique", a-t-il poursuivi.

"Les pandas sont dans des conditions optimales, parmi les meilleures du monde hors Chine. Nous serons donc tout à fait en mesure d'honorer ce geste envers les autorités chinoises", a assuré le Premier ministre.

Les animaux étaient accompagnés du vétérinaire belge de Pairi Daiza Tim Bouts et de deux accompagnants chinois, parmi lesquels le professeur Tang.

"Ils ont passé une bonne nuit et étaient très calmes pour leur premier voyage en avion, ce qui a permis d'éviter l'utilisation d'anesthésiant", a indiqué Tim Claessens, directeur des opérations pour DHL Express. A bord, les pandas avaient 100 kilos de bambous. Ils en mangent généralement 30 par jour.

Une cérémonie de bienvenue en l'honneur des ursidés, en présence du Premier ministre Elio Di Rupo, de l'ambassadeur chinois à Bruxelles, du vice-Premier ministre Alexander De Croo et du ministre de la Défense Pieter De Crem, a eu lieu sur le tarmac à 12h35, à leur descente de l'avion. Ils ont ensuite été conduits à 13h20 vers le jardin chinois de Pairi Daiza. Un peu moins de 120 journalistes belges et internationaux attendaient dimanche l'arrivée des deux animaux.

"C'est un moment historique dans les relations sino-belges. Hao Hao et Xing Hui ont survolé mille montagnes et rivières pour arriver en Belgique, ce qui démontre la grande sincérité et le sentiment d'amitié du gouvernement chinois envers le peuple belge. Je souhaite que l'arrivée des deux pandas apporte joie et bonheur au peuple européen", s'est exprimé l'ambassadeur chinois.

"C'est un moment magique auquel nous assistons et qui peut être considéré comme l'aboutissement de 18 mois de travail acharné. Ce moment historique est le début d'une belle histoire", a pour sa part commenté Eric Domb, le directeur de Pairi Daiza.

Hao Hao et Xing Hui sont tous deux âgés de quatre ans et rejoignent le parc animalier situé à Brugelette (Hainaut) pour une durée de quinze ans, dans le cadre d'une étude scientifique et d'un programme de reproduction des pandas géants. Cette étude, qui vise à enrayer la disparition des pandas, est menée avec l'aide des chercheurs du département vétérinaire de l'Université de Gand.

Cette espèce menacée d'extinction ne compte plus que 1.600 spécimens encore en vie. Désormais, cinq jardins zoologiques européens et dix-sept à travers le monde ont pu accueillir des pandas géants venus de Chine.