Belgique

La demande en plaques d'immatriculation personnalisées a fortement augmenté depuis que leur prix a baissé, selon des chiffres demandés par le député Veli Yüksel (CD&V) au ministre de la Mobilité François Bellot (MR). 

Depuis que cette possibilité a été introduite, en avril 2014, celles-ci ont rapporté 19 millions d'euros au Trésor. Après un prix initial de 1.000 euros, la note avait été relevée à 2.000 euros en décembre 2015. Ce qui avait entraîné une baisse considérable de la demande.

Jusqu'en novembre 2015, une moyenne de 546 demandes parvenaient mensuellement à l'Etat, puis ce chiffre est retombé à 141 en 2016 et 2017, à la suite de la hausse de prix. Des "6,4 millions d'euros" récoltés en 2015 par l'Etat, la recette avait baissé jusqu'à 3,7 millions en 2016 puis 3,3 l'an dernier, indique Veli Yüksel.

En décembre dernier, il a été décidé de revenir au prix initial de 1.000 euros, et cela s'avère payant: "de décembre à mars 2018, nous pouvons voir que les demandes ont de nouveau augmenté, vers une moyenne de 469,5 par mois".